Qu'est-ce que le CNIPT ?

Créé par et pour tous les acteurs de la filière, dans le cadre de la loi du 10 juillet 1975, le Comité National interprofessionnel de la Pomme de Terre (CNIPT) a pour objectif de valoriser la pomme de terre de consommation française sur le marché du frais
Tous les opérateurs du secteur de la pomme de terre, de la production à la distribution, participent, grâce à leurs cotisations, à ce but. 
Adresse du CNIPT : 43-45 rue de Naples, 75008 Paris. Tel : 01 44 69 42 10
Pour contacter une personne du CNIPT, rendez-vous dans la rubrique Contact

Les organisations membres du CNIPT sont ainsi les plus représentatives de la filière : 

 

 

Production : UNPT (Union Nationale des Producteurs de Pommes de  Terre) 

Coopération : FELCOOP (Fédération Française de la Coopération Fruitière Légumière et Horticole)

Commerce de gros :
 FEDEPOM (Fédération Française des Syndicats de Négociants en Pommes de Terre et Légumes en Gros)

Courtiers :
 SNCPT (Syndicat National des Courtiers en Pommes de Terre et Fruits et Légumes) 

Distribution :
 FCD (Fédération du Commerce et de la Distribution)

Détaillants :
 UNFD (Union Nationale des Syndicats de Détaillants en Fruits et Légumes)

 

Les principales missions du CNIPT

L'objectif du CNIPT est de mettre en œuvre toutes actions prévues dans le cadre de la loi de 1975, complétée par les lois de 1980, et la loi d'orientation agricole (de 1999 et 2006 avec la loi sur le développement rural en 2005), c'est à dire : 

- définir et favoriser des démarches contractuelles entre ses membres,
- contribuer à la gestion des marchés, par une meilleure adaptation des produits au plan quantitatif et qualitatif et par leur promotion,
- renforcer la sécurité alimentaire, en particulier par la traçabilité, dans l'intérêt des utilisateurs et des consommateurs.
 
L'arrêté du 3 mars 1997 relatif au commerce de la pomme de terre de conservation et de la pomme de terre primeur régit la commercialisation des pommes de terre sur le marché du frais. Des accords interprofessionnels pris à l’unanimité des familles professionnelles, peuvent être rendus obligatoires par décisions des pouvoirs publics. C’est le cas pour les accords sur les cotisations, pour les calibres minimum et maximum, ainsi que pour les bonnes pratiques commerciales (voir rubrique réglementation).

Outre ce rôle réglementaire, le CNIPT agit concrètement dans trois domaines, sous la direction de commissions spécialisées : la qualité, la communication grand public et l'information aux professionnels (pour plus de détail sur ces actions, consultez les articles correspondant dans cette rubrique).

Toutes ces actions sont essentiellement financées par les cotisations, qui représentent 85 % des ressources de l'interprofession. Elles sont complétées par des aides des Pouvoirs Publics via FranceAgriMer.